& esperluette &

Ducasse d’Ath : du pain et des jeux…

Deuil national comme manœuvre politique…

    Au delà du drame causé par la mort d’enfants, fallait-il organisé un deuil national dans un but purement politique : celui d’essayer de faire croire que la Belgique est un pays uni ? Même les pseudo-journalistes francophones ont essayé de faire passer ce message…
    Enfin on retiendra aussi de cet entretien avec Siegfried Bracke que la N.-V.A. reste sur ses positions, notamment qu’« elle ne laissera jamais tomber Bruxelles ». L’heure du séparatisme sonnera lorsque les politiciens wallons abandonneront cette « opportunité » qu’est Bruxelles d’être majoritairement francophone…


Extrait de « L’Invité » de R.T.L. du dimanche 18-03-2012

dimanche 18 mars 2012 - Posted by | Politique belge, Politique nationale, Politique wallonne | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :