& esperluette &

Ducasse d’Ath : du pain et des jeux…

B.H.V. bientôt complètement scindé…

    À grands pas les assemblées votent la scission de B.H.V. dans la plus grande indifférence en cette période où la majorité des gens sont rivés sur la Championnat d’Europe de Football des Nations. Ainsi 100.000 francophones seront sacrifiés alors qu’on ne leur a pas demandé leur avis…
    Le « compromis » trouvé sous la présidence du socialiste wallon Élio Di Rupo constitue la version belge des Accords de Munich. Mais la démocratie finit toujours par gagner et on peut espérer qu’il s’en suivra une version belge du Procès de Nuremberg pour les collabos…
    Le 15 juin dernier Raymond WATRICE, Secrétaire de la Ligue wallonne de Bruxelles, écrivait :
    La scission de B.H.V., c’est fait ! Le vote en assemblées plénières (Chambre et Sénat) ne sera qu’une simple formalité.
    Côté flamand, ce sera le scénario classique, mis au point depuis
150 ans : tous les partis traditionnels menés par le C.D.&V., l’Open V.L.D., le Sp.A. et Groen voteront OUI ; les partis nationalistes N.-V.A., Vlaams Belang et Liste Dedecker siffleront le lancement de la septième réforme de l’État en votant NON. Pour la Flandre, c’est une avancée territoriale significative vers la mainmise sur l’enclave bruxelloise.
    Côté francophone, ce sera également le scénario classique : tous les partis francophones menés par le P.S., le C.D.H., le M.R. et Écolo voteront OUI au nom du sauvetage de l’unité du pays ; le parti F.D.F. votera NON au nom du respect des engagements signés vis-à-vis de la population francophone de la périphérie. Pour la Wallonie et Bruxelles, c’est un recul territorial et une menace sur l’emploi de la langue française dans les services administratifs.
    Comme d’habitude, les Wallons comprendront trop tard – après l’adoption de la sixième réforme de l’État – qu’ils ont été roulés par les Flamands lorsque viendra sur la table des relations communautaires la septième réforme de l’État boostée par la Flandre nationaliste.
    N’est-il pas permis de se poser ces deux questions : Pourquoi diable le P.S., le M.R., le C.D.H. et Écolo ont-ils renié leur signature apposée sur l’accord de solidarité avec les Francophones de la périphérie bruxelloise après la « gifle » que les Flamands leur ont infligée le
7 novembre 2007 ? Exprimeront-ils des remords au moment du dépôt de la septième réforme de l’État déjà annoncée par le C.D.&V., la N.-V.A. et le Vlaams Belang ?


Extrait du Journal télévisé de la R.T.B.F du vendredi 22-06-2012


Extrait du Journal télévisé de la V.R.T. du jeudi 21-06-2012

vendredi 22 juin 2012 - Posted by | flamingantisme, Politique belge, Politique nationale | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :