& esperluette &

Ducasse d’Ath : du pain et des jeux…

Le con… fédéralisme à la belge…

    Parmi les politiciens flamands, seul Bert De Wever est honnête envers les francophones. Quant aux autres partis flamands, ils jouent sur la naïveté constante des dirigeants des partis wallons. Seuls Charles PICQUÉ, socialiste bruxellois, et les F.D.F. ont compris la stratégie flamande : celle de la « doctrine de Bart Maddens », du nom de ce professeur de l’Université catholique de Louvain, préconisant d’assécher l’État fédéral de ses ressources pour que, finalement, les francophones soient demandeurs de plus d’autonomie.
    Oui, le confédéralisme est bien l’avant-dernière étape à l’éclatement du pays. Après la scission de B.H.V. sans l’élargissement de Bruxelles, les Flamands auront acquis encore plus de poids dans la nouvelle confédération. Et par la loi du nombre, dont ils ont l’habitude d’utiliser, ils pourront choisir le moment opportun pour faire éclater cette future confédération…


Extrait du Journal télévisé de la R.T.B.F. du 01-06-2010

dimanche 6 juin 2010 - Posted by | flamingantisme, Politique belge, Politique nationale | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :